Avertir le modérateur

29/01/2014

L'équipement de combat du petit écrivain

Vouloir écrire un roman, c'est une chose. S'y coller au quotidien, c'en est une autre. Il y a les études ou le travail à côté, il y a la vie sociale, les loisirs...

Et puis, il faut bien avouer qu'entre l'Idée tout neuve et le brouillon à corriger, il y a comme une baisse de motivation. Tout ceux qui écrivent ont expérimenté, j'en suis sûre, cette démotivation extrême lors d'une relecture. Lorsqu'on se rend compte que non, dans l'état, ça ne va pas, qu'il faut réécrire, revoir, accoucher de ce roman qui donne décidément du fil à retordre.

J'écris (dans le sens : en y travaillant quotidiennement ou presque) depuis 8 ans. J'ai encore des milliers de choses, d'astuces et de réflexes à apprendre, mais le temps aidant, je commence à trouver mes aides pour avancer. Cela ne rend pas l'écriture en elle-même plus facile, mais tout ce qu'il y a "autour" donne une structure. Quand on a le moral dans les chaussettes, ou simplement pas l'envie de travailler, les sources de distraction se multiplient et on est vite tenté d'abandonner (temporairement, bien sûr. Toujours temporairement ! Sauf que...). 

Alors je me suis fait mes petites armes à moi. Ou mes outils, si vous préférez une métaphore moins agressive (tout dépend de votre degré d'avancement dans votre roman - si vous écrivez bien sûr). Les voici donc. Vous pouvez ne pas être d'accord et fonctionner tout à fait différemment. Vous pouvez tester et me dire si ça vous inspire... ou pas.

Et je serai curieuse de connaître vos "trucs" à vous. :)

 

Un planning d'écriture avec deadline 

Même si ça tombe sous le sens, c'est la règle de base. En fait, vous pouvez en faire deux :

- Le planning global. Mettons 1 an. Vous collez cette deadline sur votre Bureau, dans votre agenda, quelque part où vous la verrez souvent. Elle vous pourrira bien la vie quand vous verrez qu'elle se rapproche. Excellent stimulant. (Note : 2 à 3 mois de retard acceptables. Hors circuit éditoriaux bien sûr, parce que là c'est une autre chanson !)

- Le planning sur le mois. Et là, attention, je vais dire un truc sympa sur Windows 8 : il y a une fonction utile sur ce système (et ne me dites pas "WordPad" ou ça va mal se passer), il s'agit du calendrier mensuel. Vous pouvez y noter vos objectifs, ce que vous voulez faire tel ou tel jour... C'est pratique, plus visuel qu'une liste, et vous pouvez modifier, en fonction de votre progression.

Mais si vous n'avez pas Windows 8, surtout ne pleurez pas (ce sont les utilisateurs de Windows 8 qui pleurent). Ce genre de note existe sur d'autres systèmes, et dans le pire des cas, il est très facile de la créer soi-même sur tableur Excel.


Un check régulier 

Garanti "soutien moral absolu" : reporter toutes les progressions de chapitre sur un fichier qui récapitule l'avancée du roman.

Par exemple, pour le roman actuel, je teste en 4 étapes pour chaque chapitre :

- Le brouillon (premier jet sans relecture),

- La V1 (première correction après relecture critique),

- La V2 (la même en plus pinailleur), 

- La V3 (idem, avec ajout des accents bizarres, des bons tirets de dialogue, bref, la typo en prime), 

- La V4 (où le niveau doit être béton, avec une vérification syntaxique soutenue). 

Bien sûr, le mieux est d'étaler les corrections sur le temps, parce qu'on n'a pas forcément envie de se retaper le même chapitre sur un mois... et le recul aide à cibler les corrections. Mais chacun fait comme il veut.

Je trouve cet outil réconfortant, car il arrive parfois qu'on écrive sans avoir l'impression d'avancer : normal, puisqu'on se casse les dents sur le même passage. Il faut tenir compte des avancées et les noter, car le premier jet n'est rien. L'écriture, c'est de la réécriture. 

 

Un allié sympa (exemple : la bouffe)

Oui bon, ben c'est basique, mais il suffit de regarder mon chat pour voir que ça marche à tous les coups : dégainer les croquettes, c'est encore le meilleur moyen de la faire obéir sans rechigner (sortir du lavabo, par exemple). J'ai donc adapté basiquement à mon propre cas : à côté du PC, plein de thé, et des pommes parce que j'adore les pommes. Et puis du chocolat pour les jours de grandes corrections. Il y a beaucoup de magnésium dans le chocolat, l'idéal pour avoir le moral à bloc et travailler correctement. (Je suis crédible ou pas ?) 

Vous pouvez ajouter le chat précédemment cité, s'il est sorti du lavabo. Et si le clavier de l'ordinateur n'exerce pas trop d'attrait sur lui. Ce qui ferait une sérieuse concurrence au lavabo.

SAM_0715.JPG

"Ecris, ou je fais les yeux." #PottéTime
 

Des pauses régulières

Que vous soyez du matin ou du soir, je pense qu'on tombera d'accord là-dessus : il est impossible de travailler non stop sur un texte. L'écriture demande une concentration tous azimuts. Personnellement, au-delà d'une heure, je bloque. Un quart d'heure de pause, c'est amplement mérité, et nécessaire si vous êtes en panne d'inspiration (une étude ayant prouvé que, pendant que vous faites une autre activité, le cerveau continue à travailler sur votre problème). 

En revanche, il faut se cadrer, réussir à reprendre le travail avec la même concentration. Là, c'est la volonté qui entre en jeu. Comme dans n'importe quelle discipline. Une touche de motivation, une louche d'obstination, je n'ai pas trouvé la méthode miracle. Par contre, ce qui aide, c'est de se fixer un objectif "au jour". Le tout est d'avancer quotidiennement. 

(Mais si vous avez une méthode miracle, je veux bien.)


Une bande-son 

Quand il s'agit d'écriture, mon rapport à la musique est un peu schizophrène. Je n'en écoute jamais quand j'écris le premier jet, parce que j'ai besoin d'être totalement concentrée. En revanche, pour le reste, la musique, c'est systématique. Je pense que c'est parce qu'une musique est malléable. C'est un merveilleux terreau pour l'imaginaire. On peut y transposer des scènes, des personnages, des mondes ! C'est très inspirant de trouver des musiques qui évoquent votre univers. La musique entre dans votre bulle et aide beaucoup à visaliser les choses. 

Personnellement, mes histoires naissent et grandissent en musique. Je vous ferai un petit florilège de la "bande-son" des Darcer, si cela vous intéresse... Pour le moment, je carbure à Wintersun, Rhapsody, Disney, Beltaine, Mika, Woodkid, Enya, Tchaïkovsky, Within Temptation, sans compter toutes les BO de films... bref un bon gros mélange sans la moindre cohésion mais qui m'inspire pour mon projet actuel. 
 

Il y a évidemment beaucoup d'autres astuces, comme : 

- Une session d'ordinateur spéciale "écriture" sans Internet (pour ceux qui ont besoin de travailler loin de la tentation du petit onglet), 
- La fonction Post-it du Bureau d'ordinateur ou un carnet, pour noter les idées "au fil" (mais c'est un autre débat : tout noter, ou laisser le temps trier ?),
- Le classeur "encyclopédie" (si vous écrivez de la fantasy ou de la SF) amoureusement décoré, pour se rappeler l'enthousiasme des débuts,
- Des fichiers d'encouragements/coaching/enguirlandage quand on n'avance pas (la fonction "coup de pied au cul" a ses utilités),
- Des fichiers d'images glanées sur Internet évoquant votre univers ou vos personnages, à regarder en cas de blues pour se rappeler pourquoi et combien vous y tenez, à votre histoire... 
 
Il y a des tas de choses à faire. Des tas d'astuces pour entretenir la motivation, car oui, la motivation et la persévérance s'entretiennent. J'en ai testé beaucoup, j'en ai abandonné certaines, j'en expérimente... Mais finalement, tout ça, c'est comme l'écriture : en mouvement perpétuel. Le tout, c'est de trouver les outils qui vont vous canaliser en ce moment. 

Mais le chocolat sera toujours la valeur sûre.

15/02/2010

Bonjour

Ce blog est créé à l’issue du concours du nouvel auteur jeunesse lancé par les éditions Michel Lafon en partenariat avec 20 minutes. Ouvert à toutes les plumes à partir de 16 ans, il offrait au gagnant la publication de son manuscrit chez Michel Lafon. Le 7 janvier 2010, j’ai eu l’immense bonheur d’apprendre que mon manuscrit avait été retenu pour être publié en octobre 2010.

À l’heure qu’il est, mon histoire est encore un premier jet, né spontanément, pas encore passé au crible du correcteur. Une histoire qu’il convient de condenser ici, de développer là, d’améliorer encore aux endroits qui s’y prêtent. Ce manuscrit est un livre en devenir, et c’est cela qui fait l’intérêt de ce blog : beaucoup de gens écrivent en France et caressent le rêve d’être publié. Mais entre l’acceptation de l’éditeur et la parution du livre, les différentes étapes peuvent paraître bien obscures. Et pourtant elles sont essentielles.

Comment passe-t-on du manuscrit au livre relié ? C’est ce que ce blog vous propose de vous présenter, à la manière d’un journal de bord. C’est le moyen de vous faire partager les différents moments de la réécriture, les difficultés rencontrées, mais aussi les délibérations avec les éditeurs, la recherche d’un titre, d’une couverture… En bref, réellement, la naissance d’un livre, pas à pas. En attendant de le découvrir, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. =)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu